SYMPTÔMES ET SIGNES

Le symptôme principal est l’essoufflement (ou dyspnée dans le jargon médical), souvent peu perceptible au début mais qui s’intensifie à mesure que la maladie évolue. D’autres symptômes comme de la fatigue et une toux sèche sont caractéristiques. La présence de reflux gastro-œsophagien est également fréquemment décrite.

A l’examen physique, l’auscultation pulmonaire est anormale (bruits de velcro aux niveau des bases du poumon) et on observe souvent une déformation des ongles (les ongles ressemblant au verre d’une montre – l’hippocratisme digital dans le jargon médical).

Essoufflement

Toux sèche

Hippocratisme Digital

Les symptômes et signes n’étant malheureusement pas très spécifiques, il faut souvent un certain temps avant que le diagnostic correct ne soit posé.

D’autres symptômes dépendent du type de maladie pulmonaire interstitielle, comme par exemple le pneumothorax chez les patients souffrant de la lymphangioléiomyomatose ou les palpitations chez les patients atteints de sarcoïdose et dont le cœur est atteint. Les patients souffrant de maladies systémiques sous-jacentes, présentent en plus des symptômes résultant de la dégradation des poumons, d’autres symptômes propres à ces maladies comme par exemple douleurs articulaires, courbatures, éruptions cutanées etc…